Patchwork WIP

Voilà un petit avancement des croquis pour le chapitre BD qui sera consacré à Rasmus et un client bien trop porté sur son image.

Pour parler un peu plus du projet, ça sera un recueil d’histoires/nouvelles courtes parlant de l’enfance de Rasmus, sa rencontre avec son amant ainsi que des faits étranges se déroulant dans sa boutique et/ou lié au objet sous sa garde.
Le livre sera illustré par Eternal-S qui fait un travail remarquable <3
Une première version du recueil (non complète) et disponible sur wattpad et je vous invite à la lire, en espérant que ça vous plaises !

https://www.wattpad.com/story/205036584-l%27antre-du-lapereau-memories-patchwork

Histoire étrange -2- Kaidan

Teru teru bozu

Teru-teru-bozu, teru bozu
Fais que demain soit une journée ensoleillée
Comme parfois le ciel en rêve
S’il fait beau je te donnerai un grelot d’argent
Teru-teru-bozu, teru bozu
Fais que demain soit une journée ensoleillée
Si tu réalises mon rêve
Nous boirons beaucoup de saké sucré (amazake)
Teru-teru-bozu, teru bozu
Fais que demain soit une journée ensoleillée
Car s’il fait nuageux et que tu pleures
Je devrai te couper la tête

Elle pleure.
Pour que les champs restent verdoyants et fertiles, elle pleure.
Couvrant le ciel d’épais nuages gris, elle pleure, tandis qu’un enfant joue sous sa pluie.
Sa tête coiffée d’un parapluie, un peu voûté pour protéger sa lanterne de papier, le petit chante à tue-tête, d’une voix joyeuse, un refrain macabre. Un refrain parlant d’une promesse non tenue, laissant le ciel abattre des trombes d’eau sur le village.
Le garçon parapluie chantonne pour les poupées accrochées en guirlande aux fenêtres des paysans.
Elle se lamente.
Ses épaules parées de sa longue chevelure noire se confondent étrangement avec son corps partiellement liquéfié. Son visage est constamment inondé de tristesse, tant et si bien qu’on pourrait craindre qu’elle s’y noie.

Son visage est constamment inondé de tristesse, tant et si bien qu’on pourrait craindre qu’elle s’y noie. Dans la vallée, les aigus de sa voix cristalline résonnant pareils à l’écho du vent sifflant entre les cimes rendent ses thrènes captivants… La Dame de pluie semblable à une sirène de montagne veille à ce que toujours les nuages voilent la clarté des toits.

Elle fera pleuvoir, car elle pleure pour leurs prières.
Elle fera pleuvoir, car elle pleure de la désinvolture du garçon qui saute de flaque en flaque.
Elle fera pleuvoir, car elle pleure pour leur sort et ce couplet qu’on oublie souvent…

Elle fera pleuvoir, car leurs têtes faites de papier et de tissus gorgés de ses larmes s’élèveront dans le ciel pour former des nuages.
Et la pluie ne s’arrêtera pas…

Comptine : teru teru bozu
Yokaï : Ameonna et Amefurikozõ

Histoire étrange -1- Kaidan

Jubokko

Les terres fertiles rendues stériles par la haine des hommes. La guerre défigurant le paysage sous les cris des guerriers, rendant l’érosion des montagnes plus agressive encore que des milliers de couteaux.
Les larmes des femmes et des enfants faisaient pourrir les cultures ayant pour témoin le ciel, témoin de l’horreur qu’engendrait l’espèce humaine. Tout ce qui était vert mourait. 

Seul le sang versé subsistait, inondant ce qui était jadis les grandes rizières japonaises… 
Mais alors que le sang se mêlait à l’eau, l’empoisonnant lentement, un arbre pompa, pompa toute l’eau infâme, jusqu’à devenir entièrement noir.

Alors, tout autour de lui, le brouillard se leva, le laissant à présent trôner au centre d’un marécage putride. Cimetière de cadavres et de vase qui, malgré l’inquiétante et repoussante vision du lieu, laissait une douce odeur fruitée s’en dégager.
Envoûtant les malheureux égarés, ces derniers finissaient dévorés, empalés sur les branches, devenant eux-mêmes une partie de l’arbre…

Ceux ayant survécu le décrivent comme démoniaque :
 une gigantesque main tendue vers le ciel qui cache la lumière du soleil… Une main qui, fut un temps, demandait à l’aide…

Les amants.

On parle beaucoup de Rasmus, mais sachez qu’il a un amant avec qui il entretien une relation assez particulière. Je pense à parler un peu plus de Wei qui à l’origine n’est pas un personnage que j’ai crée. Donc on parlera de lui plus en longueur dans un article qui lui sera dédié !
Pour l’heure je vous laisse avec une illustration d’eux fait par Eternal-S <3

Un chapitre intitulé « Le rituel des amants » parle de leur rencontre. Il est disponible gratuitement sur wattpad.

La Mort t’adore

Voici un petit texte que j’ai voulu partagé simplement avec vous ! J’ai craqué il y a déjà un moment de ça sur un « adoptable » de Manapany (cliquez pour la découvrir, elle fait des histoires avec des vampires et c’est coooool~)

J’ai donc fait un petit (très petit) texte lié au personnage.

Note importante /!\ je préfère prévenir tout de suite que je ne suis ni partisan ni pour la corrida et que dans le texte je ne parle pas « animaux »/!\

WIP BD pour L’antre du lapereau « Patchwork »

Le chapitre « Patchwork » dans le livre « L’antre du Lapereau » sera sous forme de BD/Comic.
Et en voici quelque planche réalisé par Eternal-S
Si vous n’avez pas encore lu/vu l’article sur le personnage de Rasmus je vous invite à allez ici => « le fameux Rasmus »

Le fameux Rasmus ~

Les petits potes, je travaille sur le projet «  L’antre du Lapereau : Memories & Patchwork » avec l’aide merveilleuse de Eternal-S (plus besoin de la présenter mais si ça t’intéresse va voir la rubrique « à propos » et je mets les liens pour voir tous les artistes avec qui je ou j’ai travaillé voilà !)

Oui, je l’avoue dans ma tête c’est la guerre, car je n’arrive pas à fixer sur un projet à la fois mais, ce projet est très particulier pour moi.

Création : mon croque-mi-tai-ne à MOI! Il me parle d’aventuuureee ~

L’antre du lapereau met en scène le personnage de Rasmus Hannibal de Martel, dit Rasmus H.de Martel, le propriétaire d’une boutique d’antiquité et cabinet de curiosité à Paris. Il a été inspiré du personnage d’Hannibal Lecter (sans le côté cannibale) qui m’a toujours fasciné dans ses versions cinématographiques et grâce à l’interprétation des acteurs qui l’ont incarné.

Rasmus représente la souffrance qui m’habite et paradoxalement la force que je voudrai avoir. C’est un personnage très ambigu que j’ai créé sur mes doutes et que j’ai poussé dans ses retranchements en exacerbant ses traits pour lui donner une dimension assez dérangeante et unique.

Le but n’était pas de faire un protagoniste original que l’on va aimer car, il est étrange mais, à mes yeux il est comme le croquemitaine, le côté sombre de l’Homme qui applique une justice biaisée et malsaine.

« Je crois l’Homme seulement lorsqu’il est brisé et apeuré, car il est peu probable qu’il mente, alors à ce moment-là on commencera à faire connaissance…»

Pour Rasmus le monde est un terrain de jeu et d’observation. Et l’univers de l’œuvre s’axe sur la vision de ce dernier donc il est sombre et plein d’horreur mais il en fait une expérience. Ce monde par en vrille pour lui mais il le trouve tout de même intriguant et pour l’apprécier il faut simplement être encore plus étrange que le monde lui-même. Ce monde fou il le surplombe de sa propre folie. Je mêle à tout cela un peu de fantastique (avec parcimonie~ )

Dans le livre il explique que le monde ignore tellement de chose et que c’est cela qui le rend heureux, puis un jour on ouvre les yeux. Il représente la partie de moi qui a renoncé à faire confiance, qui a renoncé à aimer, à croire et avoir de l’espoir. Il représente ma solitude et ma tristesse.

Malgré tout je l’aime car il est né de ma colère et de ma lâcheté, de mes frustrations et ma rancœur de ce monde un peu trop gris et délavé.

Son physique :

Rasmus présente une Fente labiale unilatérale partielle (côté droit) ou anciennement et vulgairement appelé « un bec-de-lièvre ». Son regarde se démarque pas une différence de couleur de type heterochromia iridis, mordoré et vert. Il a une faible pigmentation de la peau avec des tâches de rousseur et une chevelure d’un blond très clair.
Il est atteint de bégaiement clonique léger mais, cela ne l’a pas empêché de réaliser un tongue split.

Ce ne sont pas des particularités que je partage avec mon personnage mais, j’ai un statut de personne ayant un/des handicape(s) étant moi-même malade. J’ai fait de Rasmus un personnage qu’on va juger sur le physique au premier abord et bien souvent à tort.
Il est fier de son physique, pour lui il est tel que le monde l’a voulu alors qu’il est cassé aux yeux des autres, inférieur et pas dans les critères standard de beauté.
« Ne pas être dans la norme »
On ne le prend que rarement au sérieux à cause de son bégaiement, on le pense diminué à cause de ses caractéristiques physiques qui sont bien souvent associées et/ou liées à des maladies génétiques (ce n’est pas son cas). Rasmus je l’ai voulu fort face à ça mais, pas une bonne force, je ne vois pas un message d’espoir dans ce personnage. Comme je l’ai dit, il est mon croquemitaine intérieur, le mien, donc je vois cette force comme une rancœur et le résultat d’année de façonnage par les mauvais traitements de personnes extérieurs (physique et/ou psychologique) tout au long de sa/ma vie.
« A force d’être appelé monstre, on le devint »

Il n’en reste pas moins un personnage fictif basé sur ces réflexions ET bien entendu il a été créer sur cette base mais, j’en ai tout de même fait un personnage exploitable ! Bah oui !
Je me plais à lui faire vivre des aventures un peu déroutantes et je m’efforce de les partager avec vous !

Si ça vous intéresses, suivez le projet ! Et pour en savoir plus posez moi vos questions sur Twitter ou Instagram (rien de trop personnel s’il vous plaît ~ )
Pour le soutien de l’amour il y a mon===> Utip <3

Croquis Astral REIGN

Voici les croquis avant validation du Livret « Astral REIGN » fait par Eternal-S. C’est un projet plus léger mais on a prit beaucoup de plaisir à bosser dessus. Je voulais vraiment représenter des femmes fortes et belles pour montrer que « beauté » et « féminité » n’ont rien à voir avec une longue chevelure ou une peau immaculé. La différence est une beauté et je pense qu’il faut ouvrir simplement les yeux.
J’aime avec le cœur oui, mais j’apprécie et admire avec les yeux.
Ps: oui dans la première version Luna avec un petit voile sur la tête mais on a jugé qu’il était de trop